Forum consacré aux plantes d'intérieur et d'extérieur. Culture, soins et conseils.
 
AccueilRechercherConnexionS'enregistrer
Gagnante du concours photos de Mai 2019 : Joyce avec cette photo
Image hébergée par servimg.com
Sujets similaires
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» opuntia lindheimeri
Un paphio rébarbatif Emptypar boyome Aujourd'hui à 10:15

» epiphyllum
Un paphio rébarbatif Emptypar bégodingue Aujourd'hui à 10:13

» petit tour au jardin
Un paphio rébarbatif Emptypar joyce Hier à 9:54

» Delosperma fire wonder
Un paphio rébarbatif Emptypar joyce Jeu 18 Juil 2019 - 9:37

» surprise !!!
Un paphio rébarbatif Emptypar bégodingue Jeu 18 Juil 2019 - 8:32

» Quelques floraisons de succulentes
Un paphio rébarbatif Emptypar boyome Mer 17 Juil 2019 - 8:13

» Cymbidium finlaysonianum
Un paphio rébarbatif Emptypar bégodingue Mer 17 Juil 2019 - 7:00

» Drosera capensis
Un paphio rébarbatif Emptypar evaline Sam 13 Juil 2019 - 19:54

» Thème du mois de Juillet 2019 : Nos animaux de compagnie...
Un paphio rébarbatif Emptypar chti 62 Sam 13 Juil 2019 - 7:05


Partagez
 

 Un paphio rébarbatif

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
croquette
Grande Plante
croquette

Nombre de messages : 285
Age : 61
Votre localisation - Ville et département : Sur terre
Date d'inscription : 19/06/2008

Un paphio rébarbatif Empty
MessageSujet: Un paphio rébarbatif   Un paphio rébarbatif EmptyMer 2 Juil 2008 - 16:40

:orch2:

J'ai acheté voilà deux ans un paphiopédilumhilippinense x chamberlainianum multifleurs, magnifique .
Il était en fleurs, je le précise, et depuis :_boulet.jour: impossible à faire refleurir.
L'an dernier il est vrai que mes deux chats lui ont mené la vie dure, :_humm: le pot s'est ramassé à terre deux fois, mais là il est à l'abri et rien .
Il est dehors l'été, j'engraisse régulièrment , arrosage toutes les semaines, j'ai déjà fait des recherche je ne trouve rien sur cet hybride.
Pouvez vous m'aider à faire refleurir :orch2:

Qu'est ce que je ne fais pas de bien ou que devrais je faire :_triste:

Merci d'avance
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-jardins.com/gallery/Album-personnel-de-croquett
meinard
Invité



Un paphio rébarbatif Empty
MessageSujet: Re: Un paphio rébarbatif   Un paphio rébarbatif EmptyMer 2 Juil 2008 - 20:51

Bonjour Croquette,

Ta plante est un hybride primaire , bien que les Paphiopedilum ont fait l'objet de multiples croisements qu'il est tres difficile de les démêler...
Le croisement P. chamberlainianum x philippinense a été baptisé Paphiopedilum helvetia par les hoticulteurs-obtenteurs. Si tu fais des recherches, fait-les sous ce nom, ça sera plus facile.
Il existe un hybride très proche issu de P. chamberlainianum appelé P. St Swithin.
Le croisement de ces deux especes (Philippinense et Chamberlainianum) est particulierement réussi et donne de magnifiques fleurs. On a tendance à classer les Paphiopedilum en deux catégories, celles à feuilles tesselées et celles à feuilles vertes. on fait un raccourci en disant que les feuilles tesselées doivent etre cultivées en serre plus chaude que les non-tesselées. Il n'en est rien. il y a trop d'exceptions pour généraliser. La preuve: l'hydride que tu possèdes provient d'une region très chaude et très humide et pourtant il a des feuilles vertes claires non tesselées (normalement, c'est a dire si c'est un hybride pur de premiere lignée et qu'il n'a pas été recroisé avec d'autres variétés proches).
si tu veux avoir des renseignements très pointus et très bien expliqués, je te conseille vivement de lire tout ce qui est donné à cette adresse:
http://www.aaoe.fr/post/2006/10/09/Les-Paphiopedilum
Je n'ai jamais trouvé une étude aussi bien faite sur le genre Paphiopedilum, et je peux te dire que je suis exigeant de ce coté là. Il faut mettre ces gens à l'honneur, c'est pour cela que je n'hésite pas à les citer haut et fort: l'Association auboise d'orchidophilie exotique.
Interesse-toi au sous-genre Cochlopetalum (qui renferme Paphiopedilum chamberlainianum) et à la section Coryopedilum qui renferme Paphiopedilum philippinense). Tu ne trouveras pas mieux comme explications.
Maintenant si on peut faire un raccourci rapide: il lui faut de l'humidité, de la chaleur dans la journée, sans période de repos vraiment marquée et une eau un peu calcaire. (la plante supporte le calcaire mais ce n'est pas une obligation, elle pousse normalement dans la mousse des sous-bois de l' Indonésie aux Philippines). La plante aime rester en touffe abondante (ne pas la diviser) et c'est lorsqu'elle aura refait une nouvelle rosette qu'elle refleurira. Il faut laisser ressuer le pot entre deux arrosages, pas d'eau stagnante. Protège-là d'une température inférieure à 16°c. Tu peux la garder dehors par forte chaleur, mais toujours à l'ombre.
Les Phaphiopedilum font partie de la tribu des Cypripedieae qui sont les "grand-mères" de nos orchidées. ce sont les plus anciennes de cette grande famille. Si l'on devait indiquer les plantes qui sont apparues sur Terre le plus recemment on pourrait dire les Liliacées (tulipes) => les Apostasiacées (juste 5 especes toutes endemiques de Nouvelle Guinée-Papouasie => les Cypriprédiés (les Paphiopedillum) puis toutes les orchidées modernes: les Orchidacées c'est a dire Phalaenopsis, Cattelya, Epidendrum, Vanda,... hé oui, les orchidées sont l'invention la plus récente de Dame Nature pour le règne végétal.
Voilà, c'etait pour la petite histoire, mais aussi pour le plaisir de partager cette discussion et cette passion.
Tiens nous au courant, à bientot.
Meinard.
Revenir en haut Aller en bas
meinard
Invité



Un paphio rébarbatif Empty
MessageSujet: Re: Un paphio rébarbatif   Un paphio rébarbatif EmptyMer 2 Juil 2008 - 22:53

Difficile a dire, j'ai remis mes certitudes en cause a ce sujet car on m'a toujours appris cette grande division (feuilles claires non tesselées et feuilles foncées tesselées) en faisant deux modes de culture opposés. Or il s'avère aujourd'hui que cela recèle plein d'inexactitudes du fait de la complexité du genre et des nombreux hybrides realisés.
La connaissance exacte du nom de la plante (meme hybride) est une indication essentielle car elle permet de connaitre l'origine de la plante, donc une indication precieuse sur les conditions naturelles de la plante, ce qui permet d'en déduire un principe de culture.
Prenons le cas de Paphiopedilum ferieanum, elle pousse dans les regions montagneuses du Bhoutan et de l'Annam, on la trouve de 800 mètres jusqu'a 2000 mètres... donc plutot serre froide et une culture similaire à celle de Cymbidium.
A l'opposé, si l'on prend Paphiopedilum chamberlainianum qui pousse de Sumatra jusqu'a la nouvelle Guinée Papouasie, dans les forets ombragées et humides juste sous l'équateur c'est plutot de la serre chaude et humide.
Alors imagine un hybride chamberlainianum x ferieanum... on fait quoi ? chaude ou froide ? tu vois la difficulté... alors si en plus on ne possède pas son nom... c'est encore plus difficile.
Dans ce cas, il n'y a qu'une solution: cultiver comme un type de serre chaude (ce sont les plus nombreuses) et si ça ne donne rien pendant deux ans, on inverse: culture de serre froide.
si c'est pas l'un, c'est l'autre.
- Elementaire mon cher Meinard !
Revenir en haut Aller en bas
croquette
Grande Plante
croquette

Nombre de messages : 285
Age : 61
Votre localisation - Ville et département : Sur terre
Date d'inscription : 19/06/2008

Un paphio rébarbatif Empty
MessageSujet: Re: Un paphio rébarbatif   Un paphio rébarbatif EmptyJeu 3 Juil 2008 - 3:08

bonjour Meinard ainsi que naturenville
Que dire à part merci merci et encor merci pour ces renseignements

j'ai oublié de mentionner que je l'arrosais avec de l'eau douce du lac, je n'ai que ça , pas de calcaire , qu'elle avait aussi fait un keiki et que je l'ai bouscoulée :_ko:
Merci encor de ces renseignements le papfio est quelquechose de superbe , de fascinat dirais je . Il en pousse ici dans mon sous bois je suis aux anges de vivre ça l'éclosion des paphio . Je posterai des phots demain de ces orchidées sauvages du Québec
Grand merci à toi Meinard
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-jardins.com/gallery/Album-personnel-de-croquett
croquette
Grande Plante
croquette

Nombre de messages : 285
Age : 61
Votre localisation - Ville et département : Sur terre
Date d'inscription : 19/06/2008

Un paphio rébarbatif Empty
MessageSujet: Re: Un paphio rébarbatif   Un paphio rébarbatif EmptyJeu 3 Juil 2008 - 22:08

Bonjour Naturenville,

comme je te comprend on ne peut pas oublier ça, moi quand je les ai vues dans le sous bois, j'ai hurlé de plaisir , les voici

Un paphio rébarbatif Paphio14
:orch2:

Un paphio rébarbatif Paphio15
:orch2:

Un paphio rébarbatif Gos_pl10

Ce sont des Cypripédium acaule .... J'en suis complètement folle , en pleine nature en plus un régal pour les yeux, et même une tite larme à l'oeil
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-jardins.com/gallery/Album-personnel-de-croquett
croquette
Grande Plante
croquette

Nombre de messages : 285
Age : 61
Votre localisation - Ville et département : Sur terre
Date d'inscription : 19/06/2008

Un paphio rébarbatif Empty
MessageSujet: Re: Un paphio rébarbatif   Un paphio rébarbatif EmptyJeu 3 Juil 2008 - 22:45

J'ai tellement peur qu'on leur fasse du mal que :_chut: Ca fait deux ans que j'ai de la hantise, mon mari et moi on est allé en chercher l'an dernier, avec beaucoup beaucoup de compost et flore environnante , on en a mis dans le sous bois juste sur notre terrain , même compost même luminosité bref le même cadre et environnement :rougir: ...

Y a beaucoup de quatre rouges qui passent :colere: et je vois qu'un de ces jours y en a un qui va aussi bouler le sous bois pour vendre le terrain :_triste: Et j'ai essayé ça avec que 5 orchidées et par pur bonheur, elles sont revenues cette année et se sont multipliées :_top1:

Opération sauvetage réussie :pouce: :pouce: Et je ne dis pas où y en a :c.oeil:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-jardins.com/gallery/Album-personnel-de-croquett
meinard
Invité



Un paphio rébarbatif Empty
MessageSujet: Re: Un paphio rébarbatif   Un paphio rébarbatif EmptyVen 4 Juil 2008 - 12:05

Bravo pour ces superbes photos et réjouissons nous de pouvoir encore admirer ces magnifiques fleurs devenues si rares pour beaucoup de monde.
Ce sont des Cypripedium bien entendu, mais je trouve étrange le terme « acaule ».
Acaule signifie « qui n’a pas de tige apparente » or celles-ci en ont une, bien belle.
L’orchidée Phalaenopsis de Damien aurait pu être qualifiée d’acaule. Mais peu importe, ce sont avant tout de superbes Cypripédiées.
C’est un trésor que tu possèdes là car en France elles ont pratiquement disparu.
Il en reste quelques stations de Cypripedium calceolus dans le Jura et dans les Alpes. J’ai eu la chance d’en voir quelques pieds au col de Joue Plane près de Morzine dans les Alpes, mais elles n’étaient pas en fleur. Chez nous, c’est une plante qui pousse généralement en clairière près des forets de hêtres, et sur sol légèrement calcaire.
Un paphio rébarbatif Cyprip10
C’est une orchidée terrestre qui a une vie très fragile et une reproduction incertaine. Si tu as réussi à la déplacer pour la sauver, c’est une chance car elle vit en symbiose avec un champignon microscopique dans le sol qui lui permet de survivre. Si le champignon meurt, la plante disparait quelques temps après. C’est pour cette raison qu’il est fortement déconseillé de déplacer les stations existantes car il y a un risque majeur, sauf bien entendu si la plante est menacée.
Le système de symbiose est simple a comprendre et tu as bien fait de prendre un maximum de terre et de mousse environnante car c’est là que réside le champignon.
Le champignon s’appelle Rhizoctonia repens car il fait de longs filaments très fins. Ce champignon est incapable de faire de la photosynthèse donc il est très dépendant de son environnement pour se nourrir. De son coté l’orchidée doit avoir recours a un stratagème bien particulier pour pouvoir survivre. Lorsqu’elle fait de graines celles-ci sont tres fines (quelques dixièmes de millimètres) et tres nombreuses mais ne possèdent aucune réserve de nourriture qui lui permet de germer. C’est juste un embryon qui n’a pas les moyens de se développer sans une aide extérieure.
Pourquoi tant de difficultés dès le départ ?
C’est presque évident : la plante produit un nombre impressionnant de graines (plusieurs milliers) dans chaque fleur fécondée. donc elle ne peuvent pas être grosses, elles sont le plus minuscules possible pour pouvoir en faire un maximum. Et elle en fait un maximum parce que la seule façon de se reproduire, c’est de trouver une autre plante qui va l’aider. Il faut donc frapper a toutes les portes et pour cela elle va s’aider du vent qui va les disséminer, de l’eau de pluie qui va les faire circuler. La seule porte pour elle, c’est de trouver le champignon Rhizoctonia repens qui de ses longs filaments la cherche. Lorsqu’il la trouve, il perfore l’enveloppe de cet embryon et le nourrit en fabriquant des substances nutritives pour le développer. La graine va pouvoir germer et s’établir en développant des racines et des feuilles pour commencer la photosynthèse.
Le champignon de son coté n’en reste pas là… il réclame son dû : il va s’installer dans la couronne de racines supérieure juste au niveau du sol et c’est l’orchidée qui va pouvoir le nourrir en lui fournissant ce qu’il a besoin : des substances (hydrates de carbone) pour qu’il ne se dessèche pas, et puisse survivre.. Ainsi la plante assure la germination des graines futures car elle a le champignon a ses pieds.
C’est pour cette raison que si l’on trouve une orchidée, il y a des chances qu’il y en ait d’autres a proximité ou tout du moins sur la zone sous le vent de la plante. Cette cohabitation de survie s’appelle la symbiose. Toutefois si le champignon devient prépondérant, la graine meurt car elle est trop infectée, a l’inverse si le champignon vient a disparaitre, la germination n’est plus assurée, l’orchidée disparaitra faute de reproduction. Alors ces deux colocataires s’autocontrôlent pour que l’équilibre soit parfait.
La nature bien faite, le paradis en quelque sorte.
Et l’abominable être humain dans tout cela ? A quel moment il arrive ? Et bien justement, le voilà :
Si Rhizoctonia repens est l’ami des Cypripedium, il n’est pas l’ami des agriculteurs, car un champignon dans le sol c’est pour eux des tubercules infectés, des racines atteintes et malades. Or tout ce qui pousse et qui arrive dans nos assiettes vient de là. La pomme de terre est un tubercule, la carotte est une racine, pour ne citer que ces deux là.
Alors ont répand des produits fongicides pour détruire les champignons du sol afin de « l’assainir », -stériliser- serait le mot exact ; et Rhizoctonia est dans la ligne de mire des producteurs de produits phytosanitaires, voici un bref aperçu de l’arsenal. Vous allez voir qu’on ne chôme pas dans ce domaine :
Traitam sol (1999), Euro Appro Des1 (2000), Fumigam (2002), Monam Basf (2004), Basamid (2004), Monam H+J (2005), TopMetam (2007)…. Tout ça pour Rhizoctonia, il faut avouer qu’on y met de la bonne volonté !
En rajoutant à cela les arrachages anodins « oh ! La belle fleur… » Lors d’une promenade dans les bois, les espaces naturels qui disparaissent pour des routes ou des lotissements, pour créer des aires de loisir ou autres si ce n’est pas une zone industrielle….
Franchement Croquette, tu as une chance extraordinaire, merci de nous faire partager cette chance.
Revenir en haut Aller en bas
croquette
Grande Plante
croquette

Nombre de messages : 285
Age : 61
Votre localisation - Ville et département : Sur terre
Date d'inscription : 19/06/2008

Un paphio rébarbatif Empty
MessageSujet: Re: Un paphio rébarbatif   Un paphio rébarbatif EmptyVen 4 Juil 2008 - 15:02

Bonjour Meinard

D'abord un grand merci pour toutes tes explications qui sont riches . Tu aurais fait un excellent professeur, j'ai lu ton post avec un énorme interêt et avidité de connaissances.

J'ai bien compris que j'étais chanceuse d'avoir ces trésors là, pour le champignon nécéssaire à leur vie et reproduction, j'avais déjà beaucoup lu à ce sujet, puis que les orchidées sont une autre de mes passions.
J'en ai possédé un nombre assez conséquent je ne citerai pas de chiffre mais de quoi remplir une belle véranda, un vrai travail à temps plein je dois dire, et réussir à faire fleurir une botannique était une source de joie pour moi. Je pense que ma plus grande joie a été de faire fleuri un coelogyne pandurarta , une grande fierté pour moi .

Pour ce qui est du nom de l'orchidée, il est repris comme tel dans la littérature
je cite - Plantes sauvages printanières
Gisèle Lamoureux et collaborateurs
La Documentation québécoise
Editeur officiel du Québec
Editions France-Amérique

Et ce que tu soulèves est bien exact De cypris : nom de Vénus
et pedilon : soulier
acaule : sans tige
Et cela est bien écrit dans ce livre que je détiens aussi .

La plante peut se reproduire sur mon terrain car c'est exactement le même environnement, et j'ai pu au fil de mes promenades découvrir de ces orchidées,parfois en grosses talles et parfois éparpillées et esseulées sur tout le flanc boisé de cette montagne .
comme je vis à même ce flanc de montagne, voilà pourquoi j'ai pris cette chance .Et ça a réussi, je m'en félicite . J'ai découvert aussi des capsules de ces orchidées qui ont été fécondées . J'ai une photo, je la cherche et je la poste .
Je trouve tout ceci extrêmement interessant , merci pour ce partage de connaissances;
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-jardins.com/gallery/Album-personnel-de-croquett
meinard
Invité



Un paphio rébarbatif Empty
MessageSujet: Re: Un paphio rébarbatif   Un paphio rébarbatif EmptyVen 4 Juil 2008 - 15:57

Bravo pour tout cela Croquette !
La natrure nous offre souvent le meilleur d'elle-même, mais il faut avoir les "yeux" pour voir ces trésors et le coeur pour les apprecier. tu fais surement partie de ces gens là.
Concernant Coelogyne pandurata, tu as raison d'être satisfaite car ton pays est loin d'etre celui qui lui convient le mieux (Saguenay, Mauricie ou Laurentides ?) en tous cas tes photos font rever.
Je suis allé a Vancouver il y a 7 ou 8 ans, pour une exposition d'orchidées et j'ai eu la chance de voir une orchidée des regions nordiques en fleur, une petite orchidée qui pousse parfois a travers la neige (hé oui !) la Calypso bulbosa. c'est une Cypripédiée elle aussi. On peut dire que c'est la "tite soeur" de tes Cypripedium acaule.
en voici de tres belles photos en provenance de la Colombie Britanique, au Sud-Est de Vancouver):
http://farm1.static.flickr.com/64/189277225_4b63488fe3_b.jpg
mais je conseille a toutes et a tous de feuilleter l'album complet:
http://www.flickr.com/photos/ngawangchodron/189277225/in/set-72157594205273175/
Meinard
Revenir en haut Aller en bas
croquette
Grande Plante
croquette

Nombre de messages : 285
Age : 61
Votre localisation - Ville et département : Sur terre
Date d'inscription : 19/06/2008

Un paphio rébarbatif Empty
MessageSujet: Re: Un paphio rébarbatif   Un paphio rébarbatif EmptyVen 4 Juil 2008 - 16:22

Bonjour Meinard, quel régal de te lire , merci merci pour les liens je vais regarder ça et les conserver.
La pandurata, c'est lorsque j'étais en Europe, ici , je n'envisage même pas d'en trouver et ce serait à un prix défiant toute concurence.
Je suis à la limite de la Mauricie , dans la belle région du Lac St Jean .

Je chasse maintenant le sabot jaune . C calcéolus,
aussi le cypripède royal, C reginae, et le cypripède tête de bélier C arietinum , qui sait peut être un jour :vistoire:
Voilà la photo d' une capsule et des minuscules graines . Excellente journée et merci encor pour ce partage

Un paphio rébarbatif Capsul10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-jardins.com/gallery/Album-personnel-de-croquett
meinard
Invité



Un paphio rébarbatif Empty
MessageSujet: Re: Un paphio rébarbatif   Un paphio rébarbatif EmptyVen 4 Juil 2008 - 17:25

voila une belle photo assez rare elle aussi: une capsule et des graines, on voit bien la finesse de ces petites graines.
Hum... quand je revois cela j'ai bien envie de me remettre a la culture in vitro ! je verrais bien mon jardin de normandie tapissé de Cypripedium !
Tu es une grande passionnée de nature toi aussi, rien qu'a voir tout ce que tu nous dis, ça ne fait aucun doute !
Revenir en haut Aller en bas
meinard
Invité



Un paphio rébarbatif Empty
MessageSujet: Re: Un paphio rébarbatif   Un paphio rébarbatif EmptyVen 4 Juil 2008 - 17:27

c'est la période des demenagements dans la belle Province, j'espere que tu ne t'eloigne pas de tes orchidées ! Chicoutimi ?
Revenir en haut Aller en bas
meinard
Invité



Un paphio rébarbatif Empty
MessageSujet: Re: Un paphio rébarbatif   Un paphio rébarbatif EmptyVen 4 Juil 2008 - 20:44

Tres bonne question ! :_humm:
D'après toi ? oui ou non ?
Dans la nature les orchidées ont un mode de vie en symbiose avec madame Rhizoctonia repens (pour les Cypripédiées). mais celles que tu achètes chez le fleuriste ne proviennent pas de la nature, elles ont été multiplié par clonage en faisant de la culture in vitro, par culture de méristhèmes. le Meristhème dans une plante c'est partie par laquelle la plante se développe, juste a l'extremité de la tige (pour les orchidées monopodiales) là où la croissance est la plus rapide car c'est là où se trouvent les jeunes cellules, celles qui sont en plein developpement. On preleve donc une minuscule pointe qu'on a pris soin de... ??? ...de désinfecter. Mais c'est la partie la moins infectée de la plante (à l'opposé des racines)
On désinfecte la partie a cultiver parce que cette culture va se faire sur de la gélose contenant tout un tas de substances dont du sucre et comme cette substance est spécialement concue pour developper toutes les cellules que l'on va placer dessus, si tu y places un élément pathogène (microbe, virus, moisissure, champipi...) il va aussi se multiplier et devorer tout ce qu'il trouve y compris les cellules du méristhème d'orchidées.
c'est comme un pot de confiture que tu ne refermes pas ou dans lequel tu fais tomber une miette de pain, (le pain contenant des levures et la confiture des sucres) deux jours après il est couvert de champignons, un joli tapis de moisissures.
Donc l'orchidée que tu achètes est saine et ne contient pas de champignon, elle a été cultivée de façon asymbiotique (c'est a dire "pas en symbiose").
c'est Georges Morel qui, en 1960, mit au point cette technique de multiplication (c'est donc tout récent) et qui permit ainsi d'obtenir des plantes saines.
Le Cypripedium ou le Paphiopedilum que tu as en pot va vivre de ses beaux jours, il n'est pas menacé et n'a pas besoin d'etre fécondé (sinon la fleur fane tout de suite, pour ne plus attirer d'autres pollinisateurs) elle va se multiplier végétativement en faisant d'autres rosettes, d'autres bulbes, d'autres canes bambusiformes (Epidendrum, Dendrobium, Cattleya). C'est pour cela qu'il faut un nouveau bulbe pour avoir d'autres fleurs ou une autre rosette de feuilles dans le cas des Cypripédiées.
Les orchidées que je viens de citer peuvent vivre jusqu'à 70 ans*, donc pas de soucis. en plus je sais que tu les chéris. Dans la nature c'est autre chose, c'est la loi du plus fort, il faut s'adapter donc elle s'arrange avec d'autres plantes pour y arriver. l'être humain, en comprenant l'orchidée l'a "libérée" de cette contrainte, mais par ce biais on la fragilise. n'ayant plus besoin du champignon, elle ne produit plus de toxines qui permette de limiter sa progression, donc elle est sujette a la moindre attaque (mais il lui reste encore des ressources qui lui permette de lutter, rassure toi).
Et qui a bati la theorie de la loi du plus fort dans la nature? l'evolution génétique par la selection naturelle ??
- Alfred Russel Wallace dont j'ai déjà parlé.
Bien, y'en a que deux qui suivent ! désolant. Rolling Eyes
Meinard.
(*) si on s'en occupe bien. 😉
Les serres du Sénat a Paris possèdent un collection d'orchidées impressionnante qui date de la fin du 19ème siecle.
Revenir en haut Aller en bas
meinard
Invité



Un paphio rébarbatif Empty
MessageSujet: Re: Un paphio rébarbatif   Un paphio rébarbatif EmptyVen 4 Juil 2008 - 21:25

ça sera une premiere, a n'en pas douter.
Mais il faut faire ça en milieu stérile. il y en a bien qui mettent de la banane dans le milieu qu'ils préparent.
il faut le faire cuire comme de la confiture pour que ça fasse un gel.
Quand je faisais de la culture in vitro, je faisais ça à la maison, avec une cocote minute et des tubes a essais que je stérilisais...
Revenir en haut Aller en bas
Mapy
Plante en fleurs
Mapy

Nombre de messages : 1870
Age : 42
Votre localisation - Ville et département : Rennes
Date d'inscription : 14/04/2008

Un paphio rébarbatif Empty
MessageSujet: Re: Un paphio rébarbatif   Un paphio rébarbatif EmptyVen 4 Juil 2008 - 22:06

tu sais Naturenville, je bosse dans un labo, voudrais-tu que je t'envoie une gélose pour tenter le coup ?

par contre je ne sais pas si j'en aurais des adaptées pour faire pousser des orchidées, mais pour les bactéries et les dermatophytes, ça marche bien 😉
Revenir en haut Aller en bas
meinard
Invité



Un paphio rébarbatif Empty
MessageSujet: Re: Un paphio rébarbatif   Un paphio rébarbatif EmptyVen 4 Juil 2008 - 22:29

Sans blague ! tu martiriserais une de tes orchidées pour essayer ça ?

il te fait aussi des hormones: cytokynine pour developper les feuilles puis auxine pour developper les racines sinon tu vas avoir un amas cellulaire totalement informe, une sorte de grosse verrue qui ne sait pas où doit se situer sa tete et ses pieds...

Non je crois que Mapy t'a donné la solution, tu tends un filet au plafond, tu t'enroule dans une peau de bete, tu te mets un peu de miel dans les cheveux et tu pousses un grand cri de bete fauve....
lol!
c'est les vacances profites-en.
:rigle.gif:
Revenir en haut Aller en bas
meinard
Invité



Un paphio rébarbatif Empty
MessageSujet: Re: Un paphio rébarbatif   Un paphio rébarbatif EmptyVen 4 Juil 2008 - 23:19

Pas de panique !

le méristhème c'est le bout de la plante.
la partie la plus jeune par lequel elle se developpe. (c'est là que les pucerons aiment se developper et "pomper" la sève). c'est la partie la plus tendre et la plus claire.
(un peu comme le coeur d'une laitue, d'ailleurs nous-memes, nous preferons souvent cette partie là, on la trouve plus tendre et plus sucrée, les vieilles feuilles vertes foncées nous paraissent plus dures, plus amères...)
il suffit donc de prelever ( sous une loupe binoculaire, c'est mieux) avec un scalpel a lame stérile, quelques dixièmes de milimètres de ce bourgeon apical.
on le stérilise (avec de l'hypochlorite) puis on le place delicatement (sans tousser sans faire de grands gestes pour eviter les deplacement d'air qui peuvent entrainer toute sortes de particules en suspension dans l'air, surtout si l'on ne possède pas de hotte) dans un flacon contenant ce gel pour developper les cellules qui seront indifférenciées: elles se multiplient sans savoir si elles doivent prendre l'apparence d'une racine, d'une tige ou d'une feuille. c'est donc un amas de cellules, un tas verdâtre clair qui ne ressemble à rien.
Tu veux une idée de ce que ça represente ? du prends du taboulé, tu le laisses tremper dans du sirop de menthe, puis tu en prends le contenu d'une petite cuiller que tu poses dans une assiette. Voilà ce que ça represente (on est loin du beau Cattleya ou d'un fin Epidendrum...)
Lorsque tu as ces cellules tu sépares délicatement chaque "grain" que tu mets dans un nouveau flacon de gel stérile contenant de la cytokinine qui va developper des feuilles, et à ce stade, la plante va s'orienter, elle va subir le géotropisme c'est a dire qu'elle va comprendre que les feuilles c'est en haut (par rapport a la terre) et que les racines sont en bas.
Pour favoriser la croissance des racines, on va la sortir de son flacon et on va la mettre une derniere fois dans un autre flacon de gel comportant des auxines, hormones de croissance des racines. la plante va donc se developper, elle va fabriquer de la chlorophylle faire sa propre photosynthèse et donc commencer à se nourrir par elle-meme (fini le biberon) et lorsqu'elle aura une taille respectable lui permettant d'affronter l'extérieur, on la sortira definitivement du flacon. il faudra soigneusement la laver pour retirer toute particule de gel susceptible de developper une moisissure, et la rempoter.
ainsi commence la dure existence d'une orchidée sortie d'un flacon... inutile de dire que toutes les etapes de changement de flacon doivent etre faites avec des outils parfaitement stérilisés et dans un lieu aseptisé au maximum. Le moindre écart des règles d'hygiene sanitaire et c'est des centaines de pieds que tu mets à la poubelle.
L'interet de cette technique, c'est que si tu réussi bien toutes les etapes, tu peux croiser des orchidées entre-elles pour obtenir des graines que tu fais germer et tu auras tes propres hybrides.
voilà voilà.
tiens, tu me passes le pot de miel, je vais me refaire une tartine, il est délicieux.
:lol: Meinard.
Revenir en haut Aller en bas
croquette
Grande Plante
croquette

Nombre de messages : 285
Age : 61
Votre localisation - Ville et département : Sur terre
Date d'inscription : 19/06/2008

Un paphio rébarbatif Empty
MessageSujet: Re: Un paphio rébarbatif   Un paphio rébarbatif EmptySam 5 Juil 2008 - 1:04

Salut Meinard lol! non je ne déménage pas lol! lol!

Penses tu que je vais céder mon paradis au bord du lac :_mdr2:
que quand je fais 15 mètres, je suis sur une plage, et que derrière chez moi, j'ai le bois et un peu plus loin, une forêt sauvage ? :_pensif: et mes orchidées, et les petits fruits sauvages etc .....

tu n'es pas sérieux :_rire1: :_rire1:

J'ai une capsule chez moi, je vais voir ce que je peux faire avec elle ... Je vais reprendre le début de ce que tu écris, tu m'accroches avec tes connaissances , et les sabots et moi on n'a pas tojours été des copains, j'ai toujours eu de la misère avec eux ... Je sens que je vais te questionner :_rire2: :_rire2:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-jardins.com/gallery/Album-personnel-de-croquett
croquette
Grande Plante
croquette

Nombre de messages : 285
Age : 61
Votre localisation - Ville et département : Sur terre
Date d'inscription : 19/06/2008

Un paphio rébarbatif Empty
MessageSujet: Re: Un paphio rébarbatif   Un paphio rébarbatif EmptySam 5 Juil 2008 - 2:36

Y en a des choses à Chicoutimi lol! lol! lol! juste pour piquer ta curiosité :_rire2:

Désolée, pas pu agrandir plus :_rigolo:

Un paphio rébarbatif Img01010

Puis Meinard veux tu m'aider à faire refleurir mon paphio ,
le philippinense X chamberlainianum :_rigolo: :_rigolo: , à savoir que je n'ai pas d'eau calcaire :_dingo: c'est de l'eau pure du lac ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-jardins.com/gallery/Album-personnel-de-croquett
meinard
Invité



Un paphio rébarbatif Empty
MessageSujet: Re: Un paphio rébarbatif   Un paphio rébarbatif EmptySam 5 Juil 2008 - 12:11

:gpleur:
Pourquoi y'a pas partout la belle Province avec ses lacs, ses Cypripedium qui poussent de partout, meme dans les flacons de Chicoutimi ou de La Tuque, ses fruits, ses bois, sa cabane à sucre, ses petits-gris qui mangent les fils electriques, ses mouches noires, et ses magnifiques oies blanches sur le bord de la plage, juste devant la maison a 15 metres. ! (et le depanneur pour aller chercher de la biere).
Sniff..sniff...
En plus t'as vu la tete de la patronne sur la coupure de journal ? elle s'moque de nous? elle se marre...
y'a pas de justice. c'est pas normal...
je retourne me coucher.
Revenir en haut Aller en bas
meinard
Invité



Un paphio rébarbatif Empty
MessageSujet: Re: Un paphio rébarbatif   Un paphio rébarbatif EmptySam 5 Juil 2008 - 12:43

Pour répondre a Croquette,
ton Pahiopedilum Chamberlainianum x philipinense n'a pas un besoin absolu de calcaire, il le supporte mais ce n'est pas une necessité. L'eau du lac doit lui convenir à condition qu'elle ne soit pas trop acide. (limite Ph=6) par contre laisse la reposer et remonter en temperature.
Il ne faut pas oublier que la region dont il est issu (tout du moins ses parents) est une region équatoriale chaude et humide. Réserve lui un coin un peu plus chaud que les autres plantes (ne le rapproche pas d'une source de chaleur mais monte-le plutot en hauteur, pas de beaucoup, parfois 30 cm suffisent, et de l'engrais floraison de temps en temps). Pourquoi l'engrais floraison, tout simplement parce que s'il pousse bien il se peut qu'il ait un desequilibre nutritif (trop d'azote) ça peut etre le cas chez les plantes terrestres.
- deuxième point: tu as vraiment une chance extraordinaire; en plus si tu n'es pas loin de Chicoutimi tu as la chance d'avoir ce la boratoire a ta porte et de faire tes propres cultures. Rassure-toi il n'y a rien de compliqué ils diffusent des kits tout prets pour faire sa culture soi-meme. je le faisais ici a Paris avec un petit producteur de Dordogne (Maison seule-Prchidées) qui vendait par la poste des flacons prets à ensemencer, avec le manuel d'utilisation.
L'important c'est d'avoir les graines... et toi, comme je te l'ai dit, tu as des trésors dans les mains.
Revenir en haut Aller en bas
meinard
Invité



Un paphio rébarbatif Empty
MessageSujet: Re: Un paphio rébarbatif   Un paphio rébarbatif EmptySam 5 Juil 2008 - 13:13

coucou Naturenville, sacrée complice, va !
C'est vrai que je ne me suis pas penché sur ton Paphiopedilum malgré les magnifiques gros plans que tu as posté.
Le fait de ne pas connaitre son nom est un handicap, c'est certain.
il a souffert d'après ce que je vois (attends, je referme la fenetre car il se met a pleuvoir tres fort, je reviens).
oui, me revoilà, je disais que la rosette principale semble avoir souffert d'apres les photos mais par contre il y a deux nouvelles pousses, et ça c'est une bonne chose, tout du moins un bon signe.
Je remarque aussi que ton compost est assez gros avec beaucoup d'ecorce. ce n'est pas le meilleur pour les Paphiopedilum. Essaye de lui mettre un melange avec plus de spaignes, ça lui conviendra mieux.
si tu la rempotes pour changer le mélange (ce qui est mieux) tu peux laisser une partie de l'ancien compost entre les racines (à condition que celles-ci ne soient pas abimées), car ça va faire travailler la plante: si le nouveau melange est bien fait, il lui conviendra mieux et la plante va faire pousser ses racines pour aller chercher le nouveau substrat. Elle s'implantera bien mieux et aura une meilleure croissance.
N'oublie pas que ce sont les nouvelles rosettes qui vont donner les feurs donc il faut favoriser leur croissance mais attention, ne mets pas un pot trop grand sinon elle va faire que de la végétation donc si tu changes le pot, une taille ou deux au dessus, pas plus.
En fait dans le Paphiopedilum, l'ancienne rosette sert de réserve de nourriture pour la croissance des nouvelles. il n'y a pas de bulbe pour servir de garde manger. Alors elles s'entraident ainsi.
c'est pour cela qu'il est conseillé d'avoir une potée avec au moins trois rosettes. Malheureusement comme cette plante supporte la division de la touffe, les producteurs la diffusent avec juste deux rosettes (parfois une seule) car ça permet de vendre plus de Paphiopedilum au détriment d'une future floraison l'année suivante. Je conseille donc d'acheter les Paphiopedilum et toutes les cypripédiées en genéral avec une touffe la plus grosse possible, c'est un gage de meilleure floraison.
Pour le reste (arrosage et engrais), je te fais confiance, je sais que tu maitrises parfaitement.
Toutefois si tu mets de la laine de roche dans le compost fais bien attention aux arrosages car elle retient beaucoup plus l'eau que les autres substrats.
😉 Meinard.
Revenir en haut Aller en bas
croquette
Grande Plante
croquette

Nombre de messages : 285
Age : 61
Votre localisation - Ville et département : Sur terre
Date d'inscription : 19/06/2008

Un paphio rébarbatif Empty
MessageSujet: Re: Un paphio rébarbatif   Un paphio rébarbatif EmptySam 5 Juil 2008 - 14:58

lol! Meinard tu commences à brûler dans ma localisation :_mdr2:
Je suis à 1 H 20 de route de Chicoutimi et à 1 heure de la Tuque :rigle.gif:

Je crains ne pas avoir assez de compétence malheureusement pour débuter mes propres cultures . Ma pauvre capsule va donc rester là inutile quel dommage :gpleur: à moins qu'elle ne prenne la route chez un connaisseur :_pensif:

Je vais essayer en fonction de ce que tu m'as dit de relancer mon paphio .
La plante mère n'est pas trop moche et le keiki lui pète la forme . On se tient au courant, merci encor
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-jardins.com/gallery/Album-personnel-de-croquett
meinard
Invité



Un paphio rébarbatif Empty
MessageSujet: Re: Un paphio rébarbatif   Un paphio rébarbatif EmptySam 5 Juil 2008 - 15:07

Alors ne sépare pas les jeunes pieds et fait tres attention a ne pas briser les jeunes racunes, ce sont elles qui font tout le boulot pour les autres!
Revenir en haut Aller en bas
meinard
Invité



Un paphio rébarbatif Empty
MessageSujet: Re: Un paphio rébarbatif   Un paphio rébarbatif EmptySam 5 Juil 2008 - 15:08

Oups... il faut lire "racines"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Un paphio rébarbatif Empty
MessageSujet: Re: Un paphio rébarbatif   Un paphio rébarbatif Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un paphio rébarbatif
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un paphio rébarbatif
» coup de coeur!....un paphio...
» paphio pinocchio
» paphiopedilum barbatum
» Petit plaisir de paphio en début de floraison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de jardins-interieurs :: Orchidées |Public|-
Sauter vers: